Dr. Sami Kleib / مؤسس ورئيس تحرير: د.سامي كليب

Roméo et Juliette, fiction ou réalité !

992
news room February 10,2021

Nadine Sayegh-Paris

Du récit babylonien à Shakespeare

Des milliers de touristes, amoureux, se rendent en pèlerinage à Vérone, en Italie, pour visiter la maison de Roméo et Juliette, pour poser sur le balcon ou pleurer leur chagrin.

Et pourtant, ce décor, inventé in extremis, n’a cessé d’évoluer au fil du temps car Roméo et Juliette n’ont jamais existé.

Ils sont « nés » au 1er siècle dans le récit du poète romain Ovide, inspiré d’un mythe babylonien et dont les amants s’appellent Pyrame et Thisbé. Repris par beaucoup d’écrivains, c’est finalement Luigi Da Porto qui inspire Shakespeare en 1597.

D’un style exceptionnel et très populaire, ce récit devient mythique au XIX au point que les romantiques de ce siècle, tels Chateaubriand et Alfred De Musset, voyagent jusqu’à Vérone pour y vivre ces moments intenses de déchirure des 2 amants. Ce qui pousse l’historien Antonio Avena au début du XX, à relancer le mythe et restaurer la demeure de façon pittoresque.

En 1936 Hollywood l’adopte au cinéma avec G. Cukor, et envoie même les décorateurs visiter Vérone pour être au plus proche de la réalité. Mais, enfin, de quelle réalité ?

Un pèlerinage sur les traces de Roméo et Juliette

Au XIX, la consonance entre le nom de famille des Dal Capello et celui de Juliette, Capuleti, confirme la réalité des faits et, depuis, cette demeure devient le lieu emblématique où les amants se promettent un amour éternel !

Quand il traverse Vérone, le touriste est emporté par ce mythe qui couve toute la ville. Malgré une entrée à 6 euros une longue file d’attente !

Par ici une plaque qui renvoie au récit de Shakespeare, par là le tombeau où une prétendue sépulture de Juliette s’y trouve et où les touristes viennent gratter des morceaux en guise de reliques. Puis au fond, la grande demeure, avec un décor construit de toutes pièces : des meubles du XVIe et XVIIe siècles, des dessins, des peintures, des gravures, des costumes, même un lit, et le fameux balcon qui n'y a jamais existé dans l'œuvre de Shakespeare ! Un balcon créé en 1936 pour les besoins d’Hollywood car “La maison de Juliette sans balcon ?  Cela n'aurait aucun sens » !

Bref, un parcours complètement pittoresque et fictif où des personnages légendaires se mélangent pour devenir de vrais personnages historiques.

Quoi qu'il en soit, cette belle histoire d'amour reste la plus connue de tous les temps, au point que 5000 missives sont envoyées chaque année à Juliette pour répondre à des amoureux errant en quête de réconfort. Et le Club Di Giulietta, créé en 1972 leur répond et un prix est octroyé à la plus belle lettre, dévoilée le 14 février de chaque année.

Une jolie initiative romantique, bien à l’italienne !

الكاتب

Nadine Sayegh-Paris

الكاتب:Nadine Sayegh-Paris

  • للمشاركة