Dr. Sami Kleib / مؤسس ورئيس تحرير: د.سامي كليب

Ces animaux et leurs mystères emblématiques !

992
news room April 7,2021

Nadine Sayegh-Paris

Depuis la nuit des temps, il n’y a pas un pays, une région, une ville, un village ou même une religion qui ne s’identifient à un animal réel ou légendaire, car outre le drapeau et l’hymne, ces animaux représentent la culture, l'histoire et symbolisent l’image du pays, étant apposés sur les timbres, les devises et les blasons.

On retrouve les poussins de Pâques, emblème de la vie, de la fécondité et de la renaissance. Le mouton du Eid, fête du sacrifice qui selon la tradition musulmane, rappelle celui d’Ismaël par son père Ibrahim. Ou la vache, cet animal sacré en Inde en raison de son association étroite avec l'hindouisme, et qui, depuis la période védique (1500–900 av. J.-C.) est considéré comme un véritable symbole de richesse.

De même, figure le coq pour les français qui date depuis le jour où Vercingétorix envoie un coq à Jules César, signe de combativité de son peuple. Plus tard, il apparait sur les monnaies gauloises, resurgit à la révolution, fait son retour sous la III République sur la grille du palais de l’Elysée et devient finalement la mascotte des clubs sportifs.

Quant à la monarchie britannique, elle a longtemps hésité entre le bulldog et le lion. Depuis Richard Cœur de Lion, ce dernier est l'animal national de l’Angleterre et l'emblème du pays pour la force, le courage, la dignité et la fierté qu’il représente. Mais, fin XVIIIe, le bulldog lui fait concurrence : les caricaturistes dessinent le chien à la mâchoire puissante aux côtés de Britannia, la figure féminine incarnant la Grande-Bretagne. Winston Churchill, qui personnifie la résistance au nazisme, en fait sa mascotte dans les années 1950.

Et qui dit Australie dit kangourou : symbole de marche, de progrès, d’innovation, car il ne peut pas reculer, mais aussi de patience, puisque la femelle peut retarder la gestation jusqu’à 12 mois si elle trouve que les conditions ne sont pas favorables pour son bébé.

Tout comme le panda qui fait partie de la culture chinoise depuis des milliers d'années et est considéré comme symbole de paix. La plus ancienne histoire chinoise relative au panda remonte à la dynastie Xi Hou de 1134 av. J.-C., où un drapeau sur lequel on a placé un panda pour demander une trêve pendant la bataille.

Et qu’advient de l’Union Européenne. Selon Michel Pastoureau, ce spécialiste de la symbolique et de l'histoire culturelle des emblèmes et de l’héraldique : « Les états européens cherchent encore et toujours un emblème commun sous forme d’animal pour s’identifier politiquement et géographiquement, car ce dernier permettrait à l’Europe d’affirmer un caractère, des valeurs et un récit fondateur ».

Reste à voir lequel !

الكاتب

Nadine Sayegh-Paris

الكاتب:Nadine Sayegh-Paris

  • للمشاركة